Rivière Noire – Rivière Noire

NOTEZ CETTE CHRONIQUE

(2 Votes)

Rivière Noire – Rivière Noire

Janvier 2014 Label : Atmosphériques 13 Titres

Janvier 2014
Label : Atmosphériques 13 Titres

Rivière Noire est loin d’être un long fleuve tranquille.

Et ne voyez pas dans le choix de ce nom un clin d’oeil au Fleuve Rouge dont la rivière noire est l’un des principaux affluents au Vietnam.

La Rivière Noire est ici symbole de l’homme.

Pas seulement un hommage à l’Afrique, berceau de l’humanité, mais bien à l’Homme, l’humain.

Ce trio aussi atypique que cohérent, n’est pas le résultat d’une collaboration hasardeuse, même si les rencontres sont parfois le fruit du hasard.

Il s’agit ici d’ingrédients indissociables pour une recette presque familière et pourtant tellement fraîche.

Pascal Danae, guadeloupéen d’origine, la voix bien trempée créole, est secondé par Orlando Morais pour le coté charmeur brésilien, le tout orchestré par Jean Lamoot, malien plus que français (ou l’inverse on ne sait plus bien).

Composé dans le studio parisien de ce dernier, enregistré à Bamako, ce disque n’a plus de racine.

Il est ouvert au voyage…

On sent transpirer la rue Princesse un soir de fête (mais pas la parisienne, la princesse de Bamako où le Blabla est roi).

Cette Princesse de Bamako qui se serait encanaillée avec le « moche » de Rio de Janeiro un soir de match du Flamengo (le Feio, célèbre bar ouvert sur les trottoirs de Meier).

On ne sait plus vraiment comment le voyage a commencé et encore moins où il s’achèvera.

Le très radiophonique « Londres Paris« , accompagné par la voie sensuelle de Sylvie Hoareau, devrait ouvrir en grand les écluses d’un voyage musical au sens propre du terme…

Voyage qui se poursuivra au fil de l’eau, où la voix de Bako Dagnon, la plus griotte des maliennes, nous emmènera au côté d’un vieux vagabond sur le titre « Velho Vagabundo », précédée par le trop méconnu Kasse Mady Diabaté sur de splendides complaintes (Ele Bate Longe, Cuando).

Cette épopée musicale reste prenante tout au long de l’écoute tant les couleurs et les sonorités sont fortes et intenses. L’orchestration est d’apparence simple mais toujours très juste. La musique de Rivière Noire est riche de beaucoup d’affluents et bercée de courants très divers. Cette rivière est envoûtante et voguer sur son lit nous rappelle que, comme un fleuve, la musique n’a pas de frontières.

Guigui Pop
Posté par Guigui Pop

Pas encore de commentaires.

Soyez le premier ou la première à poster un commentaire !

Leave a comment